Les mineurs chiliens commencent à être ramenés à la surface

Les 33 mineurs bloqués depuis plus de deux mois au Chili ont commencé à être remontés à la surface dans la nuit de mardi à mercredi au cours d’une opération menée dans une intense émotion et filmée en direct pour le monde entier.


Copyright © 2010 Reuters

Bloqués depuis un effondrement dans la mine le 5 août, ces 33 mineurs doivent être ramenés un à un à l’air libre et l’opération pourrait durer jusqu’à 48 heures.

Florencio Avalos, 31 ans, a été le premier mineur remonté dans une étroite capsule hissée dans un conduit spécialement percé pour cette opération de sauvetage.

Ce père de deux enfants a été enlacé et embrassé par ses proches à sa descente de la nacelle, après avoir parcouru les 625 mètres de la remontée en 16 minutes.

Apparemment résistant, il a ensuite été salué par le président chilien Sebastian Pinera alors que la foule alentour scandait « Chili! Chili! ».

En présence de centaines de journalistes venus du monde entier, son apparition à la surface a été saluée par une explosion de joie parmi les familles des mineurs installées dans un camp de tentes dressé au-dessus de la petite mine d’or et de cuivre, dans le désert de l’Atacama, dans le nord du pays.

Le deuxième, Mario Sepulveda, a provoqué les rires de l’assistance avec ses cris de joie qui s’entendaient avant même qu’il ne soit sorti du tunnel.

« Je suis tellement heureux », a-t-il crié, après avoir distribué des pierres, y compris au président chilien, en souvenir de son séjour sous terre.

Cette opération de secours est vécue comme une cause nationale au Chili. Un vaste drapeau chilien a été déployé devant le puits de secours avant que les opérations ne commencent vraiment.

LUNETTES SOMBRES

Ces hommes ont passé 69 jours dans les entrailles sombres et humides de la mine. Jamais des mineurs n’avaient survécu aussi longtemps après un accident et leur sauvetage a captivé le monde.

Après l’effondrement de la mine, ils étaient passés pour morts pendant 17 jours jusqu’à ce qu’ils soient repérés vivants à travers un conduit très étroit.

Ce conduit a ensuite servi de cordon ombilical pour faire parvenir aux reclus de l’eau et des vivres et leur permettre d’établir des contacts avec leurs proches et de garder le moral pendant la longue attente.

Il leur a en outre été conseillé de faire de l’exercice afin de ne pas prendre de poids pour ne pas compliquer les opérations de retour à la surface.

D’après les médecins, certains risquent cependant de souffrir de séquelles psychologiques pendant longtemps.

Durant leur remontée dans la nacelle baptisée Phoenix, du nom de l’oiseau mythique qui renaît de ses cendres, il leur a été demandé de garder les yeux fermés. De retour à la surface, ils doivent porter des lunettes aux verres extrêmement sombres pour ne pas abîmer leurs yeux habitués à l’obscurité.

Ils devront ensuite passer deux jours en observation dans un hôpital voisin.

D’après les secouristes, la remontée à la surface devrait se passer sans problème même si cette opération comporte évidemment des risques.

Après l’accident, le président Sebastian Pinera a ordonné un renforcement des règles de sécurité dans les mines.

Cesar Illiano et Terry Wade/ Nicole Dupont et Bertrand Boucey pour le service français

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :