Internet: MySpace fait sa mue

Distancé par Facebook sur le segment stratégique des réseaux sociaux, MySpace entame une révolution culturelle tout en revenant à ses fondamentaux.


Précurseur dans le domaine des réseaux sociaux, roi de l’audience au début des années 2000, MySpace s’est endormi sur ses lauriers et a fini par se faire largement distancé par Facebook avec une audience en chute de 20% et des pertes atteignant les 100 millions de dollars en 2009.

De quoi passablement agacer Rupert Murdoch qui s’était offert en 2005 la plate-forme pour la bagatelle de 580 millions de dollars.

Après des développements un peu dans tous les sens, MySpace a décidé de remettre sa stratégie à plat et annonce aujourd’hui le lancement d’une nouvelle version avec à la clé un nouvelle habillage et surtout, un retour aux fondamentaux qui ont fait sa force : la musique et la découverte de nouveaux talents.

« C’est le début d’un tournant important pour MySpace », a assuré le directeur général du site Mike Jones, cité dans un communiqué. « Notre nouvelle stratégie s’appuie sur les forces existantes : une expertise forte et profonde du social, une richesse dans les contenus et la capacité à promouvoir les tendances culturelles émergentes en temps réel à travers nos utilisateurs ».

Côté forme, l’interface a été complètement revue avec une présentation en vignettes interactives et connectées. Le tout est beaucoup plus fluide et intuitif (ce qui n’était pas difficile). La personnalisation est évidemment au rendez-vous et les interactions avec Twitter, YouTube ou Facebook sont renforcées. Le logo a également été modifié, il devient ‘My_’

Côté contenus, l’accent a été mis sur les outils offerts aux artistes pour se faire connaître, et aux 100 millions d’utilisateurs pour mettre en avant leurs expertises.

Les plus actifs auront même le statut de ‘curators’, sortes de prescripteurs influents. Ces derniers bénéficieront d’outils particuliers pour étendre leur influence sur le site.

Le site entend capitaliser sur son coeur de cible, la génération Y ou le 15-35 ans, sur laquelle sa part de marché est de 50%. Reste qu’au total, Facebook compte cinq fois plus de membres que MySpace…

Par Olivier Chicheportiche, ZDNet France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :