Algérie : Les étudiants des Grandes Ecoles déclenchent un mouvement de protestation

Les étudiants de plusieurs Grandes Ecoles ont décidé d’entamer une grève illimitée. La protestation à également gagné les quatre écoles préparatoires sciences et techniques situées à Alger, Oran, Tlemcen et Annaba. Ces étudiants protestent contre le décret présidentielle datant du 17 décembre lequel rapporte que le diplôme de Master (BAC + 5) est, désormais, équivalent au diplôme de magister (BAC+ 7).


Ces étudiants n’acceptent pas aussi que le diplôme d’ingéniorat (BAC+ 5) devienne également équivalent à celui de licence + post graduation spécialisé (BAC+ 4).

Ainsi, l’application du système LMD dans les Grandes Ecoles et et les écoles préparatoires, une mesure prise à la fin de l’année 2010, a donné naissance à un mouvement de protestation estudiantin qui s’est propagé à tout le pays.

En vérité, tout a commencé lorsque pas moins de 800 étudiants inscrits à l’école préparatoire d’Oran dans les filières sciences économiques et sciences techniques ont déclenché durant la dernière semaine du mois de janvier de l’année en cours un mouvement de grève contre la généralisation du LMD dans leurs filières et les mauvaises conditions pédagogiques dans lesquelles ils étudient chaque jour.

Cette vague de colère a rapidement touché les autres écoles préparatoires d’Alger et de Annaba. Et depuis le début de cette semaine, c’est autour des étudiants des Grandes Ecoles d’entrer en grève pour exprimer leur colère contre l’application du LMD.

Dans ce sens, mardi, pas moins de 500 étudiants de l’Ecole Supérieur d’Informatique (ESI) ont boycotté les cours pour réclamer au ministère le retrait de ce décret qui met en place l’équivalence entre leurs diplômes et le système LMD. « Nous sommes les étudiants d’une école qui dispense une formation d’excellence et nous voulons sauvegarder ce cachet. Avez-vous vu en France l’application du LMD dans les Grandes Ecoles ? Cette mesure n’a aucun sens car elle dévalorise notre formation et compromet notre avenir », explique une déléguée d’étudiants de l’ESI.

A signaler que l’ école nationale d’Agronomie (ENA), l’école polytechniques d’architecture et d’urbanisme ainsi que l’école Nationale des Travaux Publics ont été durement touchées aussi, à l’instar de l’ESI, mardi par des mouvements de grève. Les délégués des étudiants de ces quatre grandes écoles ont, d’ailleurs, décidé de se réunir mardi pour discuter de l’organisation d’un grand rassemblement devant le siège du ministère de l’Enseignement Supérieur.

Ce rassemblement, prévu mercredi matin, devra regrouper des centaines d’étudiants qui viendront crier haut et fort leur ras-le-bol contre « l’amateurisme » des responsables du département de Rachid Harraoubia.

Rappelons enfin que l’Algérie compte pas moins de 16 écoles nationales supérieures, 5 écoles normales supérieures et 10 écoles préparatoires réparties sur le territoire national.

Abderrahmane Semmar/ El Watan

Publicités

Un commentaire sur “Algérie : Les étudiants des Grandes Ecoles déclenchent un mouvement de protestation

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :