Algérie : Le cadavre d’Ahmed Kerroumi retrouvé au local du MDS à Oran

Cinq jours après sa disparition, le cadavre d’Ahmed Kerroumi, âgé de 53 ans, enseignant universitaire, militant du MDS et membre de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) d’Oran, a été retrouvé samedi au siège du MDS à Oran. Présent sur les lieux, un journaliste d’El Watan a confirmé cette information qui a fait le tour de la toile provoquant ainsi l’indignation de tous les internautes Algériens.

 

Oran est sous le choc. La disparition, pendant la matinée du mardi 19 avril, du professeur Ahmed Kerroumi a viré finalement au drame. Le corps inanimé de ce militant du MDS et membre de la CNCD a été retrouvé, à Oran, samedi vers 13 H, lorsqu’un militant du MDS s’est rendu au local de son parti pour récupérer le cachet du MDS.

Pour le moment, nous ignorons toujours si le cadavre d’Ahmed Kerroumi comporte des traces de violence qui prouvent qu’il a été assassiné. Les services de la Police sont arrivés sur les lieux et les le président du bureau du MDS à Oran, Kateb Said, n’a fait pour le moment aucune déclaration.

A 15 H 00, la confusion est à son comble devant le local du MDS à Oran. Mais, notre correspondant à Oran a appris que la voiture du défunt Ahmed Kerroumi n’a toujours pas été retrouvée par les enquêteurs de la Police. Par ailleurs, aucune trace d’effraction n’a été constatée au bureau du MDS où a été retrouvé le cadavre du militant et enseignant universitaire Ahmed Kerroumi.

Abderrahmane Semmar/ El Watan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :