Algérie : une enveloppe de 24 milliards de DA pour restaurer la Casbah d’Alger

55827-casbah-d-algerUne enveloppe financière initiale de 24 milliards de DA a été dégagée dans le cadre du plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur de la vieille médina d’Alger, la Casbah, annonce le directeur de l’office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés, Abdelouahab Zakagh.

« 24 milliards de DA ont été alloués  pour la réhabilitation et la mise en valeur de la Casbah d’Alger dont quatre milliards de DA sont destinés à la restauration de la citadelle » de la vieille médina d’Alger, a précisé à l’APS M. Zakagh, également responsable de l’application de ce plan.

La citadelle de la Casbah d’Alger, considérée comme l’un des édifices les plus importants de cette médina ,  »sera rénovée et ouvrira ses portes au public en 2020, a-t-il souligné.

Pour les édifices religieux, à l’instar de la mosquée Ketchaoua, il a affirmé que le taux d’avancement des travaux de rénovation et de réhabilitation de cette mosquée est de plus de 50%.

Inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco depuis 1992, la Casbah d’Alger  »fait l’objet depuis 2008 d’un plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur dans le but de lui restituer son image d’antan », relève M. Zakagh.

La mise en application du plan de sauvegarde et de mise en valeur de la Casbah d’Alger a débuté en 2008 dans le cadre du plan d’urgence relatif à la protection de certaines anciennes bâtisses protégées du risque d’effondrement, a-t-il expliqué.

983 bâtisses de la Casbah d’Alger ont fait l’objet d’expertises dans le but d’arrêter tous les processus et phénomènes de dégradation et de détérioration, a-t-il assuré, avant d’affirmer que les portes de 212 bâtisses ont été scellées, afin qu’elles ne soient pas occupées par des intrus.

Le secteur sauvegardé de la Casbah d’Alger s’étend sur une superficie de 105 hectares et englobe en son sein une multitude d’édifices remarquables faisant partie intégrante de la vieille médina: la citadelle, les palais, le Bastion 23, les édifices religieux et autres.

Sur les 1816 bâtisses restantes, 30% sont en état de dégradation très avancées, 50% sont état de dégradation moyen ou superficiel, 10% sont en état de ruine et 10% sont fermées ou murées, selon des données citées dans le plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur de la Casbah d’Alger.

Le reste des vestiges enfuis se trouvent sous la place des Martyrs et plusieurs pièces archéologiques et des vestiges d’anciennes bâtisses de différentes époques, ont été découverts à 34 mètres de profondeur lors des travaux de réalisation de la station de la Place des Martyrs du métro d’Alger.

APS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :