Manoeuvre dangereuse: Bouteflika gagne les élections sans passer par des élections

abdelaziz-bouteflka-president-algerie_1200-690x450

DSC09763-150x150.jpgPar Mohamed IDIR
Expert en gestion de crises.

Sans aucune surprise le gouvernement algérien refuse d’entendre raison et tente une énième manoeuvre afin de maintenir le système en place. 

Selon les informations qui circulent depuis hier Bouteflika serait revenu aux commandes du pays. Sa première « grande décision » a été d’annuler le rendez-vous électoral prévu initialement pour le 18 avril 2019. Une sage décision en apparence, sauf que les dispositions qui viennent accompagner cette annulation laissent les algériens perplexes (enfin ceux qui ont compris que c’est une manoeuvre de sauvegarde du système en place).

Bouteflika prolonge unilatéralement sans mandat d’au moins une année.

Il faut avouer que l’immense mouvement populaire spontané et sans aucun encadrement a porté des revendications tournant principalement autour du refus d’un cinquième mandat pour Bouteflika, ce qui porterait à croire que le peuple a eu gain de cause, alors que c’est loin d’être le cas.
Ce que voulait vraiment le peuple c’est le départ immédiat de tout le système en place, chose que les décidants actuels font mine de ne pas comprendre en procédant à un jeu de chaises et au maintien en poste du président actuel…

Lire la suite… Élite Presse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s